• Lancement de l'observatoire
    Lancement de l'Observatoire de la réinsertion sociale !
    La Chaire est fière de vous présenter l'Observatoire de la réinsertion sociale, une plateforme de recensement et d’analyse des politiques et programmes qui existent en matière de réinsertion sociale au niveau provincial, national et international.
    Pour voir la vidéo de présentation
  • Observatoire de la réinsertion sociale
    Observatoire de la réinsertion sociale
    L’observatoire de la réinsertion sociale est une plateforme de recensement des politiques et programmes qui existent en matière de réinsertion sociale.
    Voir l'outil

Centre résidentiel communautaire (CRC) l’Arc-en-Soi


Résumé

En activité depuis 1982, le Centre résidentiel communautaire (CRC) l’Arc-en-Soi a pour but d’offrir des ressources en communauté pour favoriser la réinsertion sociale et la réintégration communautaire des personnes contrevenantes, tout en se voulant une alternative à l’incarcération. Il offre une surveillance communautaire ainsi que des programmes et ateliers variés, abordant des sujets tels que l’acquisition d’habiletés parentales, le développement de la capacité de résolution de problèmes, la prévention de la rechute, la sensibilisation à l’abus de substance, le traitement de problématiques sexuelles et le maintien d’acquis dans la communauté.

Thèmes

Hébergement transitoire
Accompagnement et soutien communautaire
Cycle de la délinquance
Mots-clés
Centre résidentiel communautaire, réinsertion sociale, réintégration communautaire, personnes contrevenantes, alternative à l’incarcération, surveillance communautaire, programmes, ateliers.

Description

Nature / type
Organisme
Date d’adoption, de création et d'entrée en vigueur

Le CRC l’Arc-en-Soi de Rivière-du-Loup a débuté ses activités en 19821,2.

Responsabilité du programme, de la loi ou de l'organisme

Le CRC l’Arc-en-Soi est responsable d’offrir les services à sa clientèle1,2,3,4,5.

Lieu
Canada, Québec
Spécifications lieu
Canada, Québec, Rivière-du-Loup (Bas-Saint-Laurent)

Objectifs

Objectif du programme, de la loi ou de l’organisme

Les objectifs du CRC l’Arc-en-Soi sont d’assurer la protection du public et de contribuer à la réinsertion sociale progressive des personnes contrevenantes en offrant des programmes et ateliers spécialisés ainsi qu’une alternative à l’incarcération1,3,6.

Initiative du programme, de la loi ou de l'organisme

L’organisme a été créé à la suite de la constatation qu’il y avait un manque de ressources pour les personnes contrevenantes dans les communautés du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie3.

Assise théorique du programme, de la loi ou de l'organisme

Le CRC Arc-en-Soi favorise une approche individualisée dans ses actions auprès des résidents. De plus, les valeurs humaines, les rapports courtois, le sens des responsabilités et le respect de l’individualité de chacun sont privilégiés dans les interventions, lesquelles reposent principalement sur la notion d’autonomisation1.

Conceptualisation de la réinsertion sociale

Les intervenants du CRC croient « fermement au potentiel de réhabilitation sociale de chacun »7, en accordant une importance particulière à l’autonomie de l’individu au sein de sa communauté et sa capacité à se prendre en main sans recourir à des moyens criminels1,7.

Moyens utilisés pour atteindre la réinsertion sociale

Pour favoriser la réinsertion sociale de chacun des résidents, les moyens utilisés sont1,3,4 :

  • L’élaboration d’un plan d’intervention adapté pour soutenir leurs parcours en communauté ;
  • Des rencontres hebdomadaires avec un conseiller attitré ;
  • Des programmes, ateliers et activités variés ;
  • La surveillance en communauté (vérifications des démarches effectuées par les résidents et du respect des règles de vie de l’établissement).

Fonctionnement

Qui est responsable de l’application du programme ou de la loi?

Les intervenants communautaires, animateurs et conseillers cliniques du CRC l’Arc-en-Soi sont responsables de dispenser les ateliers à la clientèle1,2,8.

Population visée
Hommes
Population générale
Détails concernant la population visée

 

Critères d’inclusion1,5 :

  • Être un homme ;
  • Être sous responsabilité provinciale ou fédérale ;
  • Avoir été référé vers l’organisme par le Service correctionnel du Canada ou les Services correctionnels du Québec ;
  • Démontrer une volonté d’améliorer sa situation (motivation) ;
  • Présenter un projet de sortie réaliste.

Critères d’exclusion1,5 :

  • Être une personne à mobilité réduite ;
  • Présenter une problématique sévère en santé mentale ou en toxicomanie.

 

Fonctionnement du programme, de la loi ou de l’organisme

Référencement et admission

Le contrevenant est référé au CRC par un agent de probation, un agent de libération conditionnelle, ou un autre intervenant5. Par la suite, la demande d’admission est évaluée par rapport à la motivation perçue du client potentiel et le réalisme de son projet de vie8. Lorsque la demande est acceptée, les intervenants procèdent à l’accueil du client, ce qui comprend une visite de la résidence, la désignation d’une chambre, la signature d’un contrat d’engagement et la lecture du code de vie de la maison8.

Les deux premières semaines suivant l’admission du résident au CRC correspondent à une période d’évaluation durant laquelle les intervenants l’observent afin de déterminer son niveau de fonctionnement et son niveau de responsabilisation sur plusieurs aspects. Les aspects observés sont la prise en charge, le respect du code de vie, l’initiative, le sérieux du projet de sortie, le cheminement et l’intégration au groupe. Durant cette période, les sorties du résident sont limitées à des démarches officielles (p. ex., thérapies et soins de santé)8.

Quotidien et activités

La suite du séjour se déroule selon les règles mises en place au CRC. Le contrevenant doit s’impliquer activement dans ses démarches de réinsertion sociale sous peine de voir son séjour prendre fin. Pour ce faire, des rencontres hebdomadaires sont prévues avec un conseiller attitré et tous les résidents doivent fournir des preuves de leur engagement dans leur processus de réinsertion sociale5.

Les résidents doivent occuper leur temps de manière constructive par les moyens suivants:

  • Emploi rémunéré ;
  • Recherche active d’emploi ;
  • Formation académique (retour aux études, cours de rattrapage ou tout autre programme disponible dans la communauté) ;
  • Bénévolat ;
  • Programmes d’employabilité ;
  • Programmes thérapeutiques.

Le CRC l’Arc-en-Soi offre divers ateliers qui « […] permettent aux personnes contrevenantes de mener une profonde réflexion et de se doter des outils essentiels qui les aideront à transformer une difficulté en occasion de changement »4. Les ateliers et les programmes offerts à Rivière-du-Loup sont les suivants2,4 :

  • Compétences relationnelles : atelier axé sur les habiletés sociales ;
  • Résolution de problèmes et travail sur les valeurs : atelier visant l’apprentissage de la résolution de problèmes et favorisant une réflexion sur les valeurs personnelles des individus ;
  • Agir sur mon impulsivité : atelier visant à sensibiliser les contrevenants face à l’impulsivité et l’utilisation de la violence ;
  • Prévention de la rechute en toxicomanie : atelier abordant le mode de vie lié à la toxicomanie afin d’augmenter les questionnements et la compréhension chez l’individu toxicomane, en plus de l’aider à définir des stratégies et des moyens pour mettre fin à sa consommation ;
  • PAAS : programme thérapeutique visant les conduites ou les fantasmatiques sexuelles inappropriées. Le programme est offert de façon individuelle ou en groupe et il est d’une durée minimale d’un an ;
  • Habiletés parentales : atelier visant le développement des habiletés parentales des pères ;
  • Bon trip, bad trip : atelier de sensibilisation face à l’abus de diverses substances psychoactives.

Enfin, pour tous les ateliers, l’entrée est continue2,4.

Résultats attendus et observés

Résultats attendus1,4,7 :

  • L’acquisition de diverses habiletés prosociales et d’outils ;
  • L’autonomisation des résidents ;  
  • La réhabilitation sociale des résidents.
Coûts liés au programme ou à l’organisme

Pour résider au CRC, les résidents doivent payer une pension dont le montant à verser est déterminé en fonction de leurs revenus. Dans le cas des individus recevant le montant de base de la Sécurité du Revenu et ceux sous responsabilité fédérale, seul le montant participatif de 5$ à la caisse des résidents doit être payé. La procédure établie pour calculer le montant à verser est la suivante8 :

  • « Paie - montant de base x 25%, de tout revenu reçu, soit quotidiennement, hebdomadairement, mensuellement et ce jusqu'à concurrence de 50,00$ par semaine. De ce montant, 5,00$ sont perçus pour la caisse des résidents »8.

Concernant la caisse des résidents, le montant participatif prélevé de façon hebdomadaire sert à l’organisation d’activités sociales et cette contribution est limitée à 5$ par mois pour les individus recevant le montant de base de la Sécurité du Revenu8.

Financement

Le CRC Arc-en-Soi reçoit un financement de la part du ministère de la Sécurité publique (MPS). Plus précisément, entre 2018 et 2023, le CRC a signé une entente d’un montant global de 1 383 985$ avec le MSP pour le service d’hébergement et une autre d’un montant de 1 121 801$ pour le suivi en communauté9.

À ces ententes s’ajoutent des contrats pour des programmes particuliers offerts par le CRC Arc-en-Soi de Rivière-du-Loup. En effet, entre 2019 et 2022, un montant global de 31 216$ est octroyé pour le programme d’aide aux agresseurs sexuels (PAAS) et de 61 808$ pour le programme d’accompagnement spécifique pour la clientèle correctionnelle9.

Implantation

À l’automne 2009, le CRC l’Arc-en-Soi a ouvert le centre de Maria en Gaspésie et il a fait l’inauguration de ces locaux le 18 juin 201010.

Enjeux

Enjeux ou difficultés dans la mise en œuvre du programme

Lors de l’ouverture du CRC l’Arc-en-Soi de Maria, l’organisation a éprouvé certaines difficultés au niveau du financement, en plus de devoir rassurer la population avoisinante par rapport à l’implantation de ce type de projet dans leur communauté10.

Cependant, le 31 mars 2023, le manque de personnel spécialisé a forcé l’établissement de Maria à fermer ses portes définitivement. Il s’agissait de la seule maison de transition de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine10.

Évaluation

Existence d’une évaluation

Non.

Références

Références citées
  1. Centre résidentiel communautaire Arc-en-Soi. (s. d.). Le centre : Un milieu de vie chaleureux et un accompagnement professionnel pour se prendre en main! https://www.arcensoi.ca/centre.html
  2. Centre résidentiel communautaire Arc-en-Soi. (s. d.). L’opportunité d’un nouveau départ [Dépliant]. Association des services de réhabilitation sociale du Québec. https://asrsq.ca/assets/files/Dépliant-CRC-Arc-en-Soi.pdf
  3. Cosmoss Kamouraska. (s. d.). Centre résidentiel communautaire Arc-en-Soi. https://cosmosskamouraska.com/repertoire-organisme/centre-residentiel-communautaire-arc-en-soi/
  4. Centre résidentiel communautaire Arc-en-Soi. (s. d.). Les ateliers : Des outils essentiels pour transformer une difficulté en occasion de changement. https://www.arcensoi.ca/ateliers.html
  5. Association des services de réhabilitation sociale du Québec. (s. d.). CRC Arc-en-Soi. https://asrsq.ca/organismes-membres/crc-arc-en-soi
  6. Lagacé, S. (2014). Intervenir efficacement sur le besoin criminogène des loisirs et des activités récréatives chez les toxicomanes judiciarisés. Essai synthèse inédit, Maîtrise en intervention en toxicomanie. Université de Sherbrooke. https://123dok.net/document/q2nwrgge-intervenir-efficacement-criminog%C3%A8ne-loisirs-activit%C3%A9s-r%C3%A9cr%C3%A9atives-toxicomanes-judiciaris%C3%A9s.html
  7. Centre résidentiel communautaire Arc-en-Soi. (s. d.). L’équipe : Des professionnels qui font la différence! https://www.arcensoi.ca/equipe.html
  8. Centre résidentiel communautaire Arc-en-Soi. (2017). Code de vie du Centre résidentiel communautaire Arc-en-Soi. https://www.arcensoi.ca/uploads/1/1/4/0/114098827/code_de_vie_crc_arc-en-soi_rdl.pdf
  9. Ministère de la Sécurité publique. (2020). Étude des crédits 2020-2021. https://www.securitepublique.gouv.qc.ca/fileadmin/Documents/ministere/diffusion/etudes_credits_2020-2021_renseignements_particuliers_tome1-2-3.pdf
  10. Lagacé, S., Vallée, S. et Parent, D. (s. d.). Inauguration du CRC Arc-en-Soi de Maria. Association des services de réhabilitation sociale du Québec. https://asrsq.ca/revue-porte-ouverte/dependances/inauguration-crc-arc-en-soi-maria
Contact et personne-ressource

Centre résidentiel communautaire l’Arc-en-Soi

60, rue Iberville, Rivière-du-Loup, Québec, G5R 1H1

Téléphone : 418-862-3721

Télécopieur : 418-862-1882

Courriel : crcarc-en-soi@arcensoi.ca

 

Suivi communautaire :

26, rue Joly, Rivière-du-Loup, Québec, G5R 3H2

Téléphone : 418-867-5885, poste 151 ou 252

Télécopieur : 418-862-1822

Dernière modification
28 février 2024 - 16:00