• Lancement de l'observatoire
    Lancement de l'Observatoire de la réinsertion sociale !
    La Chaire est fière de vous présenter l'Observatoire de la réinsertion sociale, une plateforme de recensement et d’analyse des politiques et programmes qui existent en matière de réinsertion sociale au niveau provincial, national et international.
    Pour voir la vidéo de présentation
  • Observatoire de la réinsertion sociale
    Observatoire de la réinsertion sociale
    L’observatoire de la réinsertion sociale est une plateforme de recensement des politiques et programmes qui existent en matière de réinsertion sociale.
    Voir l'outil

Centre d’intervention en abus sexuels pour la famille (CIASF)


Résumé

Fondé en 1987, le Centre d’intervention en abus sexuels pour la famille (CIASF) est un organisme communautaire de l’Outaouais offrant plusieurs services thérapeutiques et préventifs sous forme de programmes de groupe dans l’objectif de réduire le risque de récidive auprès d’individus ayant abusé sexuellement d’un enfant. Reposant sur les approches cognitivo-comportementale et systémique, les groupes peuvent accueillir entre 8 et 24 personnes.

Thèmes

Délinquance sexuelle
Prévention et sensibilisation
Mots-clés
Délinquance sexuelle, programmes de groupe, prévention de la récidive, abus sexuels, approche cognitivo-comportementale, approche systémique.

Description

Nature / type
Organisme
Date d’adoption, de création et d'entrée en vigueur

Le CIASF a été fondé le 8 août 19871,2.

Responsabilité du programme, de la loi ou de l'organisme

Le CIASF est responsable d’offrir ses services à sa clientèle en plus de son mandat régional qui consiste à desservir la population de l’Outaouais1,2.

Lieu
Canada, Québec
Spécifications lieu
Canada, Québec, Gatineau

Objectifs

Objectif du programme, de la loi ou de l’organisme

L’objectif principal du CIASF est d’« offrir des services spécialisés aux familles et aux personnes confrontées à l’abus sexuel d’enfants »1.

L’organisme vise aussi à développer et offrir des services adaptés, à contrer l’abus sexuel par la sensibilisation et l’enrichissement des connaissances concernant l’abus sexuel au sein de la population (personnes, organismes et partenaires) en plus d’offrir un lieu qui permet de briser l’isolement et de surmonter les difficultés liées à cette problématique1,2.

Initiative du programme, de la loi ou de l'organisme

L’organisme rapporte qu’il y a « […] des statistiques qui parlent du besoin criant d’une ressource comme la nôtre » 1.

Assise théorique du programme, de la loi ou de l'organisme

Les services offerts par le CIASF reposent sur différentes approches en fonction de la clientèle et des objectifs. Les approches thérapeutiques principalement utilisées sont les approches systémique et cognitivo-comportementale, bonifiée par l’approche de la vie saine1,2.

Conceptualisation de la réinsertion sociale

Il est possible de croire que l’organisme conçoit que la réinsertion sociale a été atteinte lorsqu’il y a absence de récidive chez les auteurs d’abus sexuels d’enfants2.

Moyens utilisés pour atteindre la réinsertion sociale

Pour atteindre la réinsertion sociale, une démarche de traitement est offerte aux hommes et aux adolescents ayant commis des abus sexuels sur des enfants. Cette démarche a pour but d’intervenir sur les facteurs de risques et les facteurs prédisposants sur lesquels les participants ont un pouvoir d’agir1.

Fonctionnement

Qui est responsable de l’application du programme ou de la loi?

Les intervenants de l’organisme sont responsables de dispenser les programmes à la clientèle. Ils forment une équipe multidisciplinaire composée de psychologues, psychothérapeutes, travailleurs sociaux, sexologues, criminologues et d’autres intervenants sociaux2. Ils travaillent également en collaboration avec le Centre d’aide 24/7, les corps policiers et le service de probation1.

Population visée
Hommes
Détails concernant la population visée

Critères d’inclusion1,2 :

  • Être un adulte ou un(e) adolescent(e) ;
  • Avoir commis des abus sexuels sur des enfants.

L’organisme offre aussi des services à d’autres clientèles comme les conjointes des hommes ayant commis des abus sexuels, les adolescents ayant commis des abus sexuels, les victimes, etc1,2.

Fonctionnement du programme, de la loi ou de l’organisme

Le CIASF offre plusieurs services afin de répondre aux besoins de sa clientèle de différents groupes d’âge et situations (victimes, familles de victimes, individus ayant abusé).  

Services de groupes pour les victimes et leurs familles

Ces services impliquent des groupes de prévention et d’intervention adaptés à leur clientèle de divers âges et aux objectifs spécifiques. 

  • Groupes pour enfants victimes d’abus sexuels
  • Groupes pour les adolescent(e)s victimes
  • Groupes pour les parents d’enfants victimes

Formations et sensibilisations

« Le Ciasf offre des ateliers de formation et de sensibilisation, créé sur mesure selon les besoins présentés par les organismes et les institutions qui en font la demande »1.

Services en délinquance sexuelle

Les services offerts par le CIASF en matière de délinquance sexuelle consistent en deux démarches comprenant des modalités particulières, soit la démarche pour les adolescent(e)s et celle pour les adultes ayant abusé sexuellement d’un enfant.  

La démarche de traitement pour les adolescent(e)s ayant abusé sexuellement d’un enfant implique un partenariat avec les Centres jeunesse de l’Outaouais. Durant leur démarche, les adolescents.es participent à des groupes de traitement d’une durée de 6 mois selon les modalités suivantes1 :

  • Des rencontres individuelles d’accueil ;
  • Des rencontres individuelles d’évaluation
  • Un groupe thérapeutique ;
  • En cas de besoin, des rencontres individuelles post-thérapie de soutien et de maintien des acquis.

La démarche de traitement pour les adultes ayant abusé sexuellement d’un enfant implique pour sa part :

  • Des rencontres individuelles d’accueil ;
  • Des rencontres individuelles d’évaluation ;
  • Un groupe thérapeutique cognitivo-comportemental, bonifié par l’approche de la vie saine : Ce service est offert en groupe fermé pouvant atteindre jusqu’à 8 personnes. Reposant sur le modèle Risque-Besoin-Réceptivité du Service correctionnel du Canada, ce programme a pour objectif d’agir en prévention de la récidive1,2.
  • Au besoin, des rencontres individuelles post-thérapie de soutien et de maintien des acquis ;
  • Des rencontres de sensibilisation et de soutien au Centre de détention de Hull.

Concernant le groupe thérapeutique cognitivo-comportemental, bonifié par l’approche de la vie saine :

  • Ce service est offert en groupe fermé pouvant atteindre jusqu’à 8 personnes. Reposant sur le modèle Risque-Besoin-Réceptivité du Service correctionnel du Canada, ce programme a pour objectif d’agir en prévention de la récidive1,2.
  • D’une durée de 40 semaines, le groupe « s’adresse à la fois aux hommes ayant posé directement des gestes d’abus sexuels sur une personne mineure, mais aussi aux hommes ayant des comportements liés à la pornographie juvénile et au leurre informatique. Les hommes ayant des intérêts sexuels envers les personnes mineures, même sans avoir commis des gestes sous une forme ou une autre peuvent également participer à la thérapie »1.

Quant aux rencontres de sensibilisation et de soutien au Centre de détention de Hull :

  • Ce service est offert par le CIASF en collaboration avec le ministère de la Sécurité publique (MSP) du Québec et le personnel du centre1.
  • Ces rencontres individuelles permettent aux participants de créer un lien de confiance avec l’intervenant avant de débuter les rencontres de groupe et de débuter leur cheminement de responsabilisation. Les rencontres de groupe permettent d’apporter des réflexions sur les gestes posés et de briser l’isolement. Les intervenants travaillent aussi avec les participants quant aux facteurs de risques1,2.
  • Les objectifs de ces rencontres sont de : « permettre aux auteurs des gestes d’abus sexuels d’exprimer leurs souffrances ; travailler au niveau de la reconnaissance et de la responsabilisation des gestes d’abus qu’ils ont commis ; sensibiliser les hommes à ce qu’est un abus sexuel et ses conséquences »2.

En 2019-2020, le délai d’attente moyen pour intégrer ces groupes thérapeutiques était de moins de 6 mois. Toutefois, suivant une demande de services de la part d’un adulte ayant commis un abus sexuel, celle-ci est prise en charge rapidement et un soutien psychosocial est offert au client jusqu’à son intégration au groupe2.

Résultats attendus et observés

Résultats attendus1,2,3 :

  • Une réduction de la récidive sexuelle auprès d’enfants.  

Résultats observés2 :

  • Pour l’année 2019-2020, 8 adultes ont eu des rencontres individuelles au Centre de détention de Hull tandis qu’aucune rencontre de groupe n’a eu lieu ;
  • Pour l’année 2019-2020, 2 groupes de thérapie selon l’approche cognitivo-comportementale ont été offerts, dont un était toujours en cours lors de la production du rapport et l’autre était terminé. Dans le premier groupe, 5 participants ont complété le programme alors que 3 ont quitté en cours de route ;
  • Pour l’année 2019-2020, parmi les participants du groupe de thérapie selon l’approche constructiviste, 16 participants ont complété le programme, 5 l’ont quitté et 24 étaient toujours en thérapie lors de la production du rapport.  
Coûts liés au programme ou à l’organisme

Pour les enfants victimes d’abus sexuels, les services sont dispensés gratuitement1,2. L’information quant aux coûts n’est toutefois pas disponible pour les services aux adultes ayant commis un abus sexuel sur des enfants.

Financement

Pour l’année 2019-2020, l’organisme a signé une entente avec le ministère de la Sécurité publique (MSP) d’un montant global de 40 066$ pour ses services pour les adultes ayant abusé sexuellement d’un enfant3

Dans le cadre du programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC), pour la période du 1er avril 2020 au 31 janvier 2021, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a octroyé un financement à l’organisme d’un montant de 411 887$4.

De plus, plusieurs partenaires participent au soutien financier de l’organisme, soit1,2,3 :

  • Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) ;
  • L’Agence de la Santé publique du Canada par le biais du Programme d’action communautaire pour les enfants (PACE) ;
  • Centraide Outaouais ;
  • Les avocats de l’Étude de Maître Gérard Larocque et de Maître Michel Swantson ;
  • Le gouvernement du Québec et son financement de 120 000$ sur une période de 3 ans par liée à la prévention des agressions et du harcèlement sexuel.
Implantation
1994

En 1994, le CIASF a implanté les Groupes thérapeutiques à l’intention d’enfants victimes, « un programme à caractère préventif et curatif s’adressant aux enfants de 3 à 5 ans victimes d’abus sexuels ou provenant d’un milieu à risque »1.

Enjeux

Enjeux ou difficultés dans la mise en œuvre du programme

Le CIASF éprouve des difficultés à réaliser des rencontres de groupes en détention pour plusieurs raisons, notamment en raison d’un manque de participants, du fait que certains participants potentiels terminent leur sentence d’emprisonnement et que certains sont transférés vers d’autres centres de détention avant ces rencontres2.

Références

Références citées
  1. Centre d’intervention en abus sexuels pour la famille. (s. d.). https://www.ciasf.org/
  2. Centre d’intervention en abus sexuels pour la famille. (2020). Rapport annuel 2019-2020. https://c3a69104-1947-4dca-8843-51e5fb17e2a4.filesusr.com/ugd/8ecb75_c6bcca9a1c2645d3bcbdf1b885976425.pdf
  3. Ministère de la Sécurité publique. (2020). Étude des crédits 2020-2021. Gouvernement du Québec. https://www.securitepublique.gouv.qc.ca/fileadmin/Documents/ministere/diffusion/etudes_credits_2020-2021_renseignements_particuliers_tome1-2-3.pdf
  4. Ministère de la Santé et des Services sociaux. (2021). Études des crédits 2021-2022 : Réponses aux questions particulières – Troisième groupe d’opposition (Vol. 3). Gouvernement du Québec. https://www.msss.gouv.qc.ca/inc/documents/ministere/acces_info/seance-publique/etude-credits-2021-2022/2021-2022-pq-msss-questions-particulieres-vol-3.pdf
Contact et personne-ressource

Centre d’intervention en abus sexuels pour la famille (CIASF)

92, boul. St-Raymond, bureau 400-A, Secteur Hull, Gatineau, Québec, J8Y 1T2

Téléphone : 819-595-1905

Sans frais : 1-855-595-1905

Télécopieur : 819-595-3487

Courriel : Info@ciasf.org

Chercheur.es associé.es

Monique Tardif, Ph.D., chercheure titulaire

Martine Hébert, Ph.D., chercheure

Marc Tourigny, Ph.D., chercheur

Mireille Cyr, Ph.D., chercheure

Dernière modification
29 février 2024 - 16:36